Comment savoir quel type de bijoux en or je possède ?

Tout comme l’argent, l’or fait partie des métaux précieux. L’expression « tout ce qui brille n’est pas or » prend tout son sens. De nos jours, des contrefaçons circulent sur le marché. De plus, les certifications ne sont pas toujours précises. Pour ne pas tomber dans le panneau et connaître sa valeur réelle, quoi de mieux qu’une authentification.

Les propriétés de l’or

Avant de passer à la vérification, il est important de connaître les propriétés chimiques de l‘or. Résistant à l’oxydation, il s’agit d’un métal durable. Contrairement au laiton, l’or ne ternit pas dans le temps. Sur le tableau périodique des éléments, son symbole chimique est Au. Non-magnétique, il n’est pas attiré par un aimant. Si c’est le cas, cela voudrait dire qu’il s’agit d’un faux. Avec sa conductivité thermique et électrique élevée, l’or se présente comme un très bon conducteur d’électricité. Pour information, il ne se dissout qu’avec de l’acide nitro-chlorhydrique. De couleur jaune-orange, cette substance contient 75 % d’acide nitrique et 25 % d’acide chlorhydrique. Malléable, il est parfois vendu en feuilles. Ce métal sert aussi dans la fabrication des circuits électriques, transistors et appareils orthodontiques. Comme autre propriété, l’or est connu pour être mou. En le mélangeant avec de l’argent ou du nickel, il devient plus dur. Sa quantité se mesure en carat. Une expertise bijoux à Nice utilisera cette méthode. Un or 24 carats est considéré comme pur. Un bijou de 18 carats contiendra d’autres métaux.   

Comment tester l’or ?

Le premier test nécessite l’utilisation d’une loupe. Si le bijou présente une quelconque décoloration, c’est plutôt mauvais signe. Il est fort probable que l’objet contienne d’autres métaux comme l’argent ou le cuivre. Le plaquage consiste à recouvrir la surface d’un objet d’une fine couche d’or. La brillance est aussi synonyme d’impureté. Un bijou en or pur sera de couleur jaune et non rougeâtre. Une gravure 24k ou 999 témoignera que l’objet est authentique. Un objet avec une pureté inférieure à 10 K n’a pas sa place sur le marché.       

Pour ce second test, vous n’aurez besoin que d’un verre d’eau. Vu la densité de l’or qui est évaluée à 19,32 g/ml, le bijou doit immédiatement couler. Toutefois, cette méthode présente des failles. En effet, il existe aussi d’autres métaux aussi lourds que l’or. En cas de doute, vérifiez les éventuelles traces de rouilles.  

Le scratch test

Pour effectuer ce test, prenez une assiette en céramique non-émaillée ou une pierre noire. Cette dernière est trouvable auprès des bijoutiers. Le scratch test nécessite un certain savoir-faire. Dans le cas contraire, vous risquerez d’abîmer le bijou, et par la suite, de réduire sa valeur. La première étape consistera à le tenir fermement. Ensuite, grattez-le avec l’un des matériaux cités plus haut. Les stries devront être de couleur jaune et non noire.

Pourquoi acheter des lingots de platine ?
Tous nos conseils avant de vendre votre or