La SOFICA : un support pour investir dans le cinéma français

Les SOFICA peuvent être définies comme des véhicules d’investissement pour le financement des films (Sociétés de financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle). Ils permettent aux gens de participer financièrement à la production d’œuvres audiovisuelles entraînant une réduction de leur impôt sur le revenu, à condition de détenir des actions pendant une période de cinq ans. Investir de l’argent dans une SOFICA pourrait, comme tout fonds d’investissement, présenter des risques.

Le fonctionnement d’une SOFICA

Les SOFICA sont initiées par des experts de l’audiovisuel, notamment en matière de financement de la production de films. Ils lèvent des fonds auprès des gens. Les fonds collectés seraient alors utilisés pour financer un ou plusieurs articles. Ces véhicules d’investissement se présentent sous la forme d’entreprises publiques agréées par le ministère de l’Économie et des Finances et dont le seul objectif est de financer les œuvres audiovisuelles et les productions agréées par le ministère de la Culture. Sur le site du CNC, une liste des SOFICA est ouverte. La production du SOFICA cinéma est très variable, car elle dépend du succès des films financés. Il est ainsi possible de perdre le montant investi, ainsi que de réaliser un profit.

Les avantages d’investir dans une SOFICA

Soutenir le cinéma français fait partie des raisons de participer aux SOFICA. De plus, la réduction d’impôt sur le revenu offerte est une autre motivation. En effet, d’ici le 31 décembre 2020, les contribuables pourront la diminuer de 30 % de la somme souscrite sous le plafond de 25 % du revenu total. Dans le cas général, ce sera à hauteur de 48 % de l’investissement réalisé si SOFICA cinéma entend payer un minimum de 10 % en séries ou en actes pour la distribution de productions françaises. Cette réduction ne peut cependant être combinée avec la réduction des impôts pour la souscription des PME au capital. En outre, les parts doivent être conservées pendant au moins 5 ans dans le cas des SOFICA non garantis, et pendant au moins 8 ans dans le cas des garanties adossées à la SOFICA.

Quels sont les risques associés à un investissement dans une SOFICA ?

La somme remboursée est rarement supérieure à l’investissement initial. Les retours dépendent fortement du succès des productions. En outre, l’enregistrement des pertes en capital n’est pas rare. Les actions SOFICA cinéma sont difficiles à commercialiser, en plus de cette possibilité de perte en capital. Ainsi, il convient toujours d’être patient pour l’échéance du fonds pour quitter l’investissement. En contribuant à une SOFICA, il est difficile de prévoir si l’investissement sera rentable ou non. Avant 2010, via des accords de rachat à terme avec des sociétés tierces, les SOFICA couvraient entièrement le risque. Cependant, après l’arrêt du CNC en 2009, la SOFICA n’assure plus le remboursement des dépenses de l’abonné. 

Miser sur les PME innovantes avec les FCPI
Le PEA : une solution intéressante pour investir en bourse